ALLEZ !

Paroles : Gaële, Richard Charest, Gardy Fury et Yann Perreau 
Musique : Gardy Fury

© 2015 Les Chansons Furyeuses, Musinfo et Gratte-moi l’do

Les désillusions et les coups durs
Cette vie qui te pousse au pied du mur
Qu'importe l'ombre des mauvais jours
Retrouver la force de l'amour
 
Ce n'est pas la chance
Qui te permettra d'y arriver
Pour gagner c'est à toi de jouer
À un pas de distance
Tu n'dois pas te décourager
C'est pas le moment d'arrêter 
 
Allez!
Plus rien ne pourra t’arrêter
Aller jusqu'au bout,
Allez!
 
La force qui brûle au fond de toi
Du premier au dernier des combats
Et la confiance des plus beaux jours
Elle te ramène à l'amour!
 
Ce n'est pas la chance
Qui te permettra d'y arriver
Pour gagner c'est à toi de jouer
À un pas de distance
Tu n'dois pas te décourager
C'est pas le moment d'arrêter 
 
Plus rien ne pourra t’arrêter
Aller jusqu'au bout,
C’est pas le moment d’arrêter
Aller jusqu'au bout du chemin!
 
Viens avec moi, allez, allez viens!
Allons jusqu’au bout du chemin
 
Plus rien ne pourra t’arrêter
Aller jusqu'au bout,
C’est pas le moment d’arrêter
Aller jusqu'au bout du chemin!
 
 
 

Paroles et musique : Gardy Fury. Featuring IMPOSS 

© Les Chansons Furyeuses © S.Rimsky

 


Bouge, bouge tes fesses

Bouge, bouge sans cesse

Bouge, bouge tes fesses

Bouge, bouge

 

Je bouge pour ne pas m'engourdir

Je bouge pour ne pas m'endormir

Je bouge sur le beat, à contre-rythme, mais j'fais face à la musique!

 

Pendant que le monde s'écroule

Je reste le danseur de mon destin

Je ne peux pas rester cool

Alors que l'avenir semble incertain

Et le temps court et moi il faut que je bouge

 

Bouge, bouge tes fesses

Remue tes esprits

Bouge, bouge sans cesse

Mets de l'âme dans ta vie

Bouge, bouge tes fesses

Rock&Roll is here to stay

 

Bouge, bouge 

 

Je bouge pour ne pas tomber

Je bouge, car j'aurai à me relever

Je bouge, bouge, bouge, bouge pour ne jamais mourir

 

La terre tourne comme le CD

Les deux sont en voie de disparaître

DJ ne peut pas sauver 

Si le danseur ne suit pas le maître

Et le temps court et moi il faut que je bouge

 

Refrain 

 

RAP by IMPOSS

Live des ghettos, des blocs d'appartements,

Mais la musique c'est notre département

Si ta vie c't'une danse, trouve ta partenaire

Bouge et reprends tout ce qui t'appartenait

Si tout est cool à part tes nerfs

Suis ton battement de cœur comme le kick et snare

L'horloge comme un métronome

T'as la cadence qui part quand le cadran sonne

Bouge ton culo bébé!

Faut qu'tu t'rendes à ton boulot bébé!

Juste un café, ton horoscope

Et ta journée flashe comme les stroboscopes,

Mais le trafic, slow comme une balade

Les métros sont bondés, le bal est macabre

Oh! Tu n’vois pas que c'est de toi qu'on se sert?

Show must go on, la vie est un concert. Hell yeah!




 

FAST FOOD LOVE

Paroles et musique : Gardy Fury

© Les Chansons Furyeuses 

 

 

J'suis toujours pressé

Toujours stressé

Dans la course des oppressés

Que dois-je faire quand je dois décompresser?

 

Quand j'ai faim, c’est court

Dans un micro four

C’est vite fait et sans amour

Je savoure la mort comme un vautour

 

Je suis en détresse

S.O.S.

En quête de caresses

Car tout va vite et tout se compresse

 

Si je veux d'l'amour

J'veux du glamour

Sans faire dix mille détours, car

Je suis un homme qui court… toujours

 

Je n'ai jamais le temps de prendre le temps,

Mais il faut bien que je me nourrisse

 

FAST FOOD LOVE

 

J'aimerais bien t'aimer

Au moins, te goûter,

Mais j'ai peur de m'engager

Ma vie est bien trop épicée, tu sais

 

Dans ma vie de vitesse

Ce qui m'intéresse

Ce sont les buffets de fesses

Les festins où l'on manifeste de l'ivresse

 

Je ne veux pas biaiser

Mais juste baiser

Manger pour m'apaiser

Gaver mon ego affamé

 

Boulimique charnel

Superficiel

Je n’suis rien sans elle

Si belle quand elle fait la vaisselle

 

Je n'ai jamais le temps de prendre le temps

Mais il faut bien que je me nourrisse…

 

FAST FOOD LOVE



 

EAUDEVIDÉO

Paroles: Gardy Fury et Sandrine Roy 

Musique : Gardy Fury

© Les Chansons Furyeuses © Éditions Musinfo

 

Alcool 

Tu ne sais pas parler d'amour

Si tu n'as pas pris un coup

 

Alcool 

Tu n'es pas un être profond

Si tu n'as pas bu le fond

Et ainsi font, font, font 

 

De millions d'âmes et d'émotions

C'est l'illusion 

De ne plus être en prison

Enfermés, séquestrés dans la sobriété

 

Alcool, est-ce vrai que tu gèles les blessures?

Alcool, est-ce toi qui fais naître la froidure?

Alcool, quand les flots de Bordeaux sont des ghettos

Je bois l'eau-de-vie et revois ma vidéo

 

Alcool

Si subtil quand vient le jour

Sublime la nuit c’est ton retour

 

Alcool

J’ai si soif de sensations       

De jeux de tentations

Et ainsi, font, font, font

 

Les âmes qui se noient au fond 

Pour un pardon 

Font et défont leurs démons

Mais quels dieux, mais quels diables me rendent aussi coupable

 

Alcool, est-ce vrai que tu gèles les blessures?

Alcool, est-ce toi qui fais naître la froidure?

Alcool, quand les flots de Bordeaux sont des ghettos

Et dans l'eau-de-vie, je refais ma vidéo

 

Alcool, est-ce vrai que tu gèles les blessures?

Alcool, est-ce toi qui fais naître la froidure?

Alcool, quand les flots de Bordeaux sont des ghettos

Et dans l'eau-de-vie, je refais ma vidéo

 

Alcool, est-ce vrai que tu gèles les blessures?

Alcool, est-ce toi qui fais naître la froidure?

Alcool, quand les flots de Bordeaux sont des ghettos

Je bois l'eau-de-vie et revois ma vidéo

 

Alcool

Alcool

Alcool, quand les flots de Bordeaux sont des ghettos

Et dans l'eau-de-vie, je refais ma vidéo




 

BODY LANGUAGE

Paroles et musique : Gardy Fury

© Les Chansons Furyeuses 

 

Là où tout le monde n’a rien à se dire et ne fait que subir le body language

 

Quand sonne minuit…

Et comme je ne dors plus

Je sais que demain sera foutu

Car j’irai au bout de la nuit

 

Assoiffé d’amour

Je suis aveugle et avide, toujours 

Je sais chasser comme danser, baby

Pour attirer le gibier 

 

Mais on ne peut se parler

Le volume trop élevé

Étouffe le son de la pensée

Si je veux te charmer 

Ce sera sans se parler… Watch me!

 

Sans la musique, il n’y aurait que des silences

Là où tout le monde n’a rien à se dire

Et ne fait que subir le body language

 

Tout le monde est beau 

Parce que trop noir pour se voir

Tous les gens tournent le dos

Lorsqu’ils font face au miroir 

 

Viens noyer tes maux… Viens!

Sans dire un mot

Levons nos verres et buvons aux déboires

Aux déboires et aux désespoirs

 

Sans la musique, il n’y aurait que des silences

Là où tout le monde n’a rien à se dire

Et ne fait que subir le body language

 

Sans la musique, il n’y aurait que des silences

Là où il n’y a rien qui se pense 

Tout se danse, body language

 

Joue le jeu sous le joug

Du jargon de l’amour 

Et fais comme s’il ne se passait rien

Fais-le beau et tais-toi

Danse et oublie-toi 

 

Sans la musique, il n’y aurait que des silences

Là où tout le monde n’a rien à se dire

Et ne fait que subir le body language



 

BLOODY MARY

Paroles : Gardy Fury et Andrée Belle-Isle
Musique : Gardy Fury

© Les Chansons Furyeuses 

 

Elle arrive quand Cendrillon s’en va

Belle-de-nuit cherche bête comme proie

Elle a perdu son soulier

Sillonne les chemins souillés

Et ce soir, elle a soif de pouvoir

 

 

Bloody Mary

Est une vampire

Qui nuit après nuit

Veille à bâtir un empire

 

La concubine

De l’adrénaline

Dans l’hémoglobine

S’infiltre comme l’héroïne

 

Elle apporte l’amour sur un plateau de mort

Tout ce qui brille n’est pas toujours or

Son ombre me suit, son oeil me dévore

Plus elle approche et plus elle prend corps

 

Femme sangsue, sensuelle

Quand la nuit t’ouvre les ailes

Tu piques, pénètres mes veines 

Ce soir, fais face à ton miroir

 

Refrain

 

Sous ton voile de détresse

Brille l’étoile d’une princesse

Mais la lune est rouge ce soir...

 

Refrain



 

SPEED

Paroles : Gardy Fury et Francis Roques

Musique : Gardy Fury

© Les Chansons Furyeuses © Les Éditions Tonik

 

 

Il est plus de 4 heures

Je retarde les matins

Il ne me manque rien

À part la bonne heure

 

Je suis fonctionnaire

Même sans lumière

Je fais des over

Et bien des after

 

Je survis le jour, la nuit j’travaille au noir

 

Je suis une machine, je m’électrise

Quand le jour agonise

 

Je combats le stress, vie de vitesse

Est-ce « S » comme le Spleen ou est-ce peut-être le « S » comme dans le

 

Speed

 

Je ne veux pas dormir

J’ai peur de mourir

Je suis mort de fatigue

Plus zombie que vampire

Je triche pour être invincible

 

Ma maîtresse m’appelle

Son baiser de miel

Une étincelle

Où je brûle mes ailes

 

Pilule d’enfer aux effets éphémères

 

Je joue le jeu

Et je fais semblant d’être heureux

 

La vie m’agresse et ma paresse

Comme le « S » du Spleen sans cesse les « S » de vitesse et du speed

 

Speed

C’est bien le « S » comme dans le 

Speed…

 

 

Je suis fonctionnaire

Même sans lumière



 

SEUL L'AMOUR

Paroles : Gardy Fury et Sandrine Roy 

Musique : Gardy Fury

© Les Chansons Furyeuses © Éditions Musinfo

 

 

De poudre blanche en artifice

Une avalanche avant le précipice

Il n'y a qu'une seule loi

Pour s’défaire de ces démons-là

 

Bien plus fort que l'eau et puis le vent

Bien plus grand que la terre et le feu

Il se cache en nous le tout premier élément

Sous le cœur en cherchant un peu

 

Seul l'amour sait guérir les blessures qu'on s'inflige à soi-même

Seul l'amour 

Seul l'amour sait offrir toute la magie d'un seul « je t'aime »

Seul l'amour 

 

Oooooh, ohhhhh, oooohh, oooooohhh

Seul l'amour, seul l'amour 

Oooooh, ohhhhh, oooohh, oooooohhh

Seul l'amour, seul l'amour 

 

De solitude en abandon

Et tant de douleurs à l'unisson, à l’unisson

Qui ne partage que le silence

Dans l'espoir de délivrance

 

Bien plus fort que l'eau et puis le vent, 

Bien plus grand que la terre et le feu

Il se cache en nous le premier élément

Sous le cœur en cherchant un peu

 

Seul l'amour sait guérir les blessures qu'on s'inflige à soi-même

Seul l'amour 

Seul l'amour sait offrir toute la magie d'un seul « je t'aime »

Seul l'amour 

Seul l’amour, seul l’amour et sans nul autre stratagème

Seul l'amour 

Seul l'amour ad vitam aeternam pour toujours idem

Seul l'amour 

 

Seul l'amour sait guérir les blessures qu'on s'inflige à soi-même

Seul l'amour 

Seul l'amour sait offrir toute la magie d'un seul je t'aime

Seul l'amour 



 

AU-DELÀ

Paroles : Andrée Belle-Isle, Émilie Josset et Gardy Fury

Musique : Gardy Fury

© Les Chansons Furyeuses 

 

 

Au-delà de ton apparence, de ta mouvance, de ton élégance

Autre chose me fait vibrer...

Au-delà de nos différences, de nos souffrances et de nos distances

Autre chose doit triompher...

 

J’attendrai avec impatience que nos sens nous ramènent à l’essence

Que nos corps puissent s'embraser

Dans la flamme du feu sacré

 

Au-delà de ta bouche, c'est ton âme qui me touche

Un souffle d'éternité

Au-delà de ta bouche, c'est ton âme qui me touche

Tel un vent de vérité

 

Au-delà du châtiment, d'Ève et Adam, des marques du temps...

L'amour sublime la mort

Bien au-delà de l'ego, de tous les maux, de tout ce qui est faux

C'est la vie que j'honore

 

Aussi longtemps que tous nos sens, nos désirs insensés

Échangeront à double sens, dans l'ivresse éveillée

Nos corps célestes dans la gravité

S'illumineront en constellation

 

Refrain



 

 

DANS LA LUNE

Paroles : Gardy Fury et Andrée Belle-Isle

Musique : Gardy Fury et Syd

© Les Chansons Furyeuses 

 


Je suis astronaute voyageant sans fusée

D’une étoile à l’autre où naissent les idées

Quand mon cœur s’évade, c’est dans l’apesanteur

Il se balade, loin de la peur

 

Je suis capitaine naviguant sans bateau

Les vagues et les poèmes sont nés de mes eaux

J’ai le cœur bohême, l’esprit dans un scaphandre

Tu dis que tu m’aimes, mais je ne peux t’entendre

 

Car je suis loin, mais près de toi

J’ai dû partir pour mieux revenir

Je suis dans la lune

 

J’ai choisi la lune pour observer la Terre

Cent fois plutôt qu’une dans mon univers

Je vois l’injustice, l’homme et son désespoir

Du haut, je dessine

La fin de l’histoire

 

Je suis loin, mais près de toi

J’ai dû partir. pour mieux revenir

 

Je suis loin        (Je suis quelque part dans ma tête)

Mais près de toi    (En orbite autour de mon être)

J’ai dû partir        (En voyage sur d’autres planètes)

Pour mieux revenir    (Là-haut, je suis seul dans la lune)

 

Chaque combat est un pas de plus

Que les grands rêveurs ont tous parcouru

Toute œuvre sur terre descend de la lune

 

Refrain

 

Seul dans la lune

Seul dans la lune

Seul dans la lune

Seul dans la lune



 

 

LE SOLDAT D'AMOUR

Paroles : Gardy Fury et Sandrine Roy

Musique : Gardy Fury

© Les Chansons Furyeuses © Éditions Musinfo

 

 

Il vient le temps, de lever les drapeaux

Sous tous les vents à mort les maux qui sonnaient faux

De tous les péchés capitaux 

Et de tout ce sang sur nos mains  

Je ne connais rien

À part l'amour de mon prochain

 

Et s'il y a

Un seul espoir à venir

Un presque rien

Pour effacer les souvenirs

Une lumière, un au-delà

Pour le meilleur, mais sans le pire

Et je sais que je vais gagner ce combat 

 

Parce que 

Malgré mes drames et toutes mes larmes

Je n'ai que mon cœur pour seule arme 

Sans gêne et sans injure

Sans haine et sans armure 

Pour toujours je serai un soldat d'amour

 

Si dans tes veines 

Ruisselle que de l'impuissance

Si toi tu saignes

De l'amour et de son absence

Tu sais, il est encore très tôt

Ensemble, ce sera plus beau

Soldat d'amour, il n'y en aura jamais trop

 

Refrain

 

Telle était ma première pierre

Telle sera ma dernière guerre

Que m'importent les enfers

Tant que je suis sur cette Terre

Je survivrai

Dans ce monde où l'amour n'était qu'un projet

Moi, j'en ferai du concret

 

Refrain



 

 

CONCERT POUR BUNKOEUR

Paroles : Gardy Fury et Francine Minguez

Musique : Gardy Fury

© Les Chansons Furyeuses 

 


Le rideau peut se baisser

Mais le spectacle n’est pas terminé

Après avoir tout donné

L’autre concert va bientôt commencer

Ils ont beau retirer le décor 

Peu importe, la musique reste encore

 

J’ai mis mon âme à l'abri

J’ai mis les bruits quelque temps en sursis

Finies les rages, les rancœurs

Le soldat peut rentrer dans son bunKoeur

Ils ont beau habiter loin dehors,

Peu importe, leur sort m’inquiète encore

 

Ni sauveur, ni sauvage, ni assagi

Mais seul dans un grand chœur

Musicien réfugié j’ai composé

Ce concert pour un bunKoeur

 

Nos âmes se perdent, se divisent

Même nos repères ont des parfums d’exil

Si j’ai voulu lâcher prise

C’est pour fuir la jungle loin des périls

J’aurai beau crier toujours plus fort

Peu importe, si on fait tous les morts!

 

Refrain

 

Peu de temps pour faire chanter nos vies

Je crie l’espoir de mes écrits…

Peu importe si on m’oublie

J’ai gagné, j’ai gagné, j’ai gagné, j’ai gagné!

 

Refrain

LAYLA

Paroles et musique : Gardy Fury

© Les Chansons Furyeuses 2007

 

 

Layla surtout ne change pas

Que serait ce monde 

Si tu n'existais pas

 

Il y a trop d'enfants âgés

Qui ne rêvent plus

En toute Liberté

 

Mais toi Layla ta pureté m'envahie

Car tu joues ton jeu sans jamais penser à jouer le jeu

 

Layla quand tu grandiras

Il faudra protéger

Ton cœur et ton Aura

 

Car il y a des voleurs d'enfance

Qui ont égaré

Leur enchantement

 

N'aie crainte Layla ce pouvoir que tu as

Est plus fort, plus grand que la peur de l'homme

D'ÊTRE AIMÉ!

 

Petite Layla, ce pouvoir que tu as

Est le plus fort, il est plus grand que la peur de l'homme

D'AIMER!