From the album La Nuit, Le Jour...

Lyrics

Paroles : Gardy Fury et Francine Minguez
Musique : Gardy Fury
© Les Chansons Furyeuses


Le rideau peut se baisser
Mais le spectacle n’est pas terminé
Après avoir tout donné
L’autre concert va bientôt commencer
Ils ont beau retirer le décor
Peu importe, la musique reste encore

J’ai mis mon âme à l'abri
J’ai mis les bruits quelque temps en sursis
Finies les rages, les rancœurs
Le soldat peut rentrer dans son bunKoeur
Ils ont beau habiter loin dehors,
Peu importe, leur sort m’inquiète encore

Ni sauveur, ni sauvage, ni assagi
Mais seul dans un grand chœur
Musicien réfugié j’ai composé
Ce concert pour un bunKoeur

Nos âmes se perdent, se divisent
Même nos repères ont des parfums d’exil
Si j’ai voulu lâcher prise
C’est pour fuir la jungle loin des périls
J’aurai beau crier toujours plus fort
Peu importe, si on fait tous les morts!

Refrain

Peu de temps pour faire chanter nos vies
Je crie l’espoir de mes écrits…
Peu importe si on m’oublie
J’ai gagné, j’ai gagné, j’ai gagné, j’ai gagné!

Refrain